Le parc Pangishimo : une nouvelle expérience riveraine sur l’île des Chaudières

Par Unique FM, le 23 avril 2020

Le conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale a approuvé le concept final du parc Pangishimo, un nouveau parc de destination de 0,3 hectare situé sur la rive ouest de l’île des Chaudières.

Il s’agit d’un parc dont l’ouverture est prévue pour le printemps 2021, qui sera doté d’un réseau de sentiers d’accès universel reliant la berge de la rivière des Outaouais derrière le Musée canadien de la guerre au parc de la chute des Chaudières.

Ce projet a été conçu en étroite collaboration avec des partenaires algonquins.

https://uniquefm.ca/infos-unique/le-parc-pangishimo–une-nouvelle-experience-riveraine-sur-lile-des-chaudieres-28781

Un autre employé d’OC Transpo infecté par la COVID-19

Par ICI Radio-Canada Ottawa-Gatineau, le 22 avril 2020

Un autre chauffeur d’OC Transpo a contracté la COVID-19. Selon les chiffres compilés par Radio-Canada, il s’agirait du sixième cas de la maladie parmi les employés du transporteur public ottavien depuis le début de la pandémie.

Dans un communiqué envoyé en soirée mercredi, OC Transpo confirme que l’employé terminait son quart de travail quand il a commencé à ressentir des symptômes liés à la COVID-19, le 19 avril dernier. L’employé a passé un test de dépistage et reçu son diagnostic le 21 avril. Il est en isolement à la maison depuis.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1696492/un-autre-employe-oc-transpo-infecte-covid-19

O-Train: RTM pourrait recevoir un deuxième paiement mensuel

Par Julien Paquette, Le Droit, le 22 avril 2020

Pour la deuxième fois seulement depuis le lancement de la Ligne de la Confédération, le consortium Rideau Transit Maintenance (RTM) pourrait recevoir un paiement mensuel en vertu du contrat d’entretien de la Ligne 1 de l’O-Train.

En raison de la mauvaise performance du système, RTM a jusqu’à maintenant été payé uniquement pour le travail effectué durant le mois de septembre 2019.

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, a toutefois indiqué au conseil municipal mercredi que son équipe évalue actuellement la performance de RTM pour le mois d’avril, alors que le niveau de service du transporteur a été réduit en raison de la crise de la COVID-19.

https://www.ledroit.com/actualites/ottawa/o-train-rtm-pourrait-recevoir-un-deuxieme-paiement-mensuel-3026c93afc3ed50700aadd29d793743f

Fermeture temporaire de la promenade de la Reine-Elizabeth à la circulation automobile

Par UniqueFM, le 17 avril 2020

La Commission de la capitale nationale (CCN) entreprend un projet pilote qui consiste à fermer la promenade de la Reine-Elizabeth à la circulation automobile de 8 h à 20 h tous les jours, du samedi 18 avril 2020 au dimanche 26 avril 2020.

Ce projet vise à offrir aux résidants qui vivent là où la densité de la population est la plus grande dans la Région de la capitale nationale la chance de sortir prendre l’air et de profiter de leur quartier, tout en gardant une saine distance les uns des autres.

Cette initiative est le fruit de consultations et d’une coordination avec Santé publique Ottawa et le personnel de la gestion de la circulation et de la sécurité de la Ville d’Ottawa. L’accès aux véhicules d’urgence sera maintenu.

https://uniquefm.ca/infos-unique/fermeture-temporaire-de-la-promenade-de-la-reine-elizabeth-a-la-circulation-automobile-28761

Mélanie Dinel, centre de tri: le recyclage demeure essentiel

Par Charles Antoine Gagnon, Le Droit, le 17 avril 2020

Partout, des travailleurs et travailleuses sont au front malgré l’arrêt d’un nombre incalculable d’activités sociales, culturelles, économiques. Les journaux de la Coopérative nationale de l’information indépendante publient une série de portraits de ceux pour qui le quotidien continue. Des personnes qui permettent d’offrir quelques sourires dans nos vies chamboulées.

(…)Q: Comment la pandémie de COVID-19 affecte-t-elle votre travail à l’usine ?

R: En fait, on reçoit plus de choses en ce moment parce que les gens sont davantage à la maison. Ils cuisinent davantage et prennent aussi le temps de faire du ménage. Il y a aussi un arrêt de la collecte de contenants consignés. Les gens n’apportent donc plus leurs canettes et leurs contenants de produits recyclables à l’épicerie. On reçoit environ 20 % de plus de matière au centre de tri qu’à la normale.

https://www.ledroit.com/actualites/travailleurs-au-front/au-front-melanie-dinel-centre-de-tri-le-recyclage-demeure-essentiel-f127ac7caf002a1c74852dcb2238eb36

La saison des marchés publics serait maintenue à Gatineau

Par Mathieu Bélanger, Le Droit, le 20 avril 2020

La Ville de Gatineau a bon espoir de pouvoir maintenir la saison des marchés publics sur son territoire, cet été, malgré toutes les restrictions engendrées par la COVID-19.

«Nos indications sont qu’ils pourront avoir lieu, mais dans le respect des consignes de santé publique, a indiqué au Droit la conseillère du Plateau, Maude Marquis-Bissonnette. On regarde les choses évoluer, mais nous avons la volonté de conserver les marchés publics cet été parce que ça répond à un besoin important d’acheter local et d’encourager nos producteurs locaux.»

(…)«On travaille à développer des critères sanitaires que les marchés pourront suivre à la lettre, explique-t-elle. On regarde comment on pourra faire ça en toute sécurité pour les producteurs et leurs communautés afin de fournir des aliments locaux aux gens. On attend des indications claires du MAPAQ d’ici la fin de la semaine. C’est certain qu’il y aura des dispositifs qu’on n’aura jamais vu à mettre en place dans nos marchés. Il faudra limiter les rapprochements, avoir des stations pour le lavage des mains, peut-être refuser l’argent comptant, mais si les épiceries sont capables, les marchés publics à l’extérieur seront aussi capables de s’ajuster.»

https://www.ledroit.com/actualites/gatineau/la-saison-des-marches-publics-serait-maintenue-a-gatineau-59c579426d0b599f99a1951369dbcda3

COVID-19 Le climat : victime de la pandémie (1)

Par François Cardinal, La Presse, le 15 avril 2020

À court terme, certains pourraient se réjouir d’un effet collatéral de la pandémie : une baisse impressionnante des émissions polluantes en raison de l’arrêt des vols, des usines et des déplacements.

Imaginez : cette baisse s’annonce si importante selon les premières estimations (entre 3 et 14 % à l’échelle mondiale) qu’elle pourrait permettre à certains États, comme le Québec, d’atteindre des cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui paraissaient jusqu’à alors illusoires.

Mais cette réjouissance formulée par certains environnementalistes est fort déplacée.https://plus.lapresse.ca/screens/be5c8139-7a94-4c7c-be35-9ce53c29e1bb__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen