Pour investir plus « vert »

Par Pierre Jury, Le Droit, le 18 janvier 2020

ÉDITORIAL / On a fait large cas, cette semaine, de ce professeur qui a démissionné de ses fonctions à l’université McGill en guise de protestations contre ses investissements dans l’industrie du pétrole. Mais cette question continue de diviser profondément les grandes institutions.

N’empêche qu’il y a de quoi se réjouir. La société BlackRock, le plus important gestionnaire d’actifs au monde, a pour sa part annoncé ces jours derniers qu’elle allait immédiatement rediriger ses 7000 milliards $ en investissements plus verts, plus respectueux des changements climatiques. Cela après avoir été la cible de manifestants pendant des années.

(…)Ce n’est pas seulement de ne pas être investi dans des secteurs plus verts, mais aussi de consacrer son argent dans des entreprises affichant de bons résultats financiers et une bonne performance environnementale, sociale et de gouvernance.

https://www.ledroit.com/opinions/pour-investir-plus-vert-a78ccd4c57739442afa788426bdb55ed