Notre planète inconnue

Par Patrick Duquette, Le Droit, le 26 avril 2019

Avec cette phrase qu’on dirait tirée d’un épisode de Star Trek, le maire Maxime Pedneaud-Jobin a bien résumé la situation des inondations à Gatineau.

Les précipitations, combinées à la fonte des neiges dans le Nord, vont faire gonfler les rivières à un niveau record d’ici lundi ou mardi. Une situation qui va perdurer environ… deux semaines. Bref, Gatineau et une bonne partie de l’Outaouais s’apprêtent à revivre ce que la région a vécu en 2017. Mais en pire. Et pendant une plus longue période de temps.

(…)Nous venons d’atterrir sur une planète inconnue où la nature a cessé d’être notre alliée. Au contraire, elle nous empoisonne la vie, détruit nos quartiers, force la fermeture d’autoroutes et de ponts. Mieux que tous les cris d’alarme des scientifiques, les inondations de 2019 sont en train de nous faire prendre conscience du coût matériel et humain des changements climatiques.

https://www.ledroit.com/chroniques/notre-planete-inconnue-f79eb88c1b7ad862dc230d42b7e46b14

Plan en environnement: Andrew Scheer veut que le Canada soit «autosuffisant»

Par Catherine Villeneuve, la Presse canadienne, Le Droit, le 27 avril 2019

VICTORIAVILLE — Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, promet une stratégie «nationale» pour son plan en environnement, tout en ayant une approche collaborative avec les provinces. À terme, il espère que le Canada sera «autosuffisant» sur le plan énergétique.

En marge du conseil général de l’aile québécoise de son parti à Victoriaville, M. Scheer a donné quelques détails supplémentaires en entrevue avec La Presse canadienne sur ce plan «fort attendu» par ses adversaires.

Il a annoncé devant des centaines de militants qu’il reviendra bientôt au Québec pour le dévoiler «d’ici la fin de la session parlementaire» en juin.

https://www.ledroit.com/actualites/politique/plan-en-environnement-andrew-scheer-veut-que-le-canada-soit-autosuffisant-b88b1048ea7232d0ab303f7d982ce383

Piscines naturelles: nager avec les grenouilles

Par Alexandra Perron, Le Droit, le 27 avril 2019

La piscine naturelle se répand en Europe depuis quelques décennies et commence à apparaître au Québec. Mais pour profiter pleinement de ces piscines vivantes, sans traitement au chlore ou au sel, il faut accepter de partager sa baignade avec des plantes et quelques grenouilles.

Les gens qui choisissent ce type de bassin le font «surtout pour une question de valeurs, le respect de l’écosystème et l’expérience de se baigner dans une eau pure», explique Saule Séguin, designer, paysagiste et chargé de projet pour Les jardins de vos rêves. Il compare cette eau «douce pour la peau» à celle des lacs de montagnes.

La création de piscines naturelles, qui remonte aux années 80 en Autriche, s’inspire d’ailleurs des lacs de cette région montagneuse.

https://www.ledroit.com/le-mag/piscines-naturelles-nager-avec-les-grenouilles-4b465325956b41cd928c32e0a81b6512

La tarification du carbone rapportera 2,6 milliards à Ottawa en 2019

Par la Presse canadienne, ICI Radio-Canada, le 25 avril 2019

Le directeur parlementaire du budget du Canada est d’accord avec l’affirmation du gouvernement fédéral voulant que les Canadiens obtiendront davantage avec le crédit d’impôt sur le changement climatique qu’ils débourseront avec la taxe sur le carbone.

Le gouvernement fédéral a instauré ce mois-ci une redevance sur le carburant dans les provinces qui n’ont pas encore adopté de système de tarification du carbone, de 20 $ par tonne d’émissions produites.

Selon les calculs du DPB, les recettes tirées de la tarification fédérale du carbone s’élèveront à plus de 2,4 milliards de dollars cette année. Un autre montant de 200 millions de dollars sera obtenu grâce au système de tarification distinct fondé sur le rendement des grands émetteurs industriels, qui prévoit un paiement pour les émissions dépassant un niveau fixé par le gouvernement.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1166243/ottawa-taxe-carbone-revenus-previsions

Doug Ford donne son appui moral à la lutte contre les inondations à Ottawa

Par ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 26 avril 2019

De passage à Ottawa vendredi matin, le premier ministre ontarien a souligné qu’il prenait très au sérieux la situation et a réitéré que la province serait là advenant que les citoyens aient besoin d’aide. Doug Ford n’a cependant fait aucune annonce officielle quant à l’appui qui pourrait être accordé aux sinistrés de la région d’Ottawa.

(…)Interrogé sur les effets des changements climatiques et sur les compressions au ministère de l’Environnement dans le récent budget ontarien, Doug Ford n’a pas voulu se prononcer à ce sujet.

Je crois dans les changements climatiques. On peut le voir, évidemment, a-t-il déclaré. On a déjà une politique environnementale, on agit déjà. […] On sera un chef de file en Amérique du Nord dans la réduction des émissions. On prend ça très au sérieux.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1166357/inondations-doug-ford-ottawa-vendredi

Évaluations environnementales: le projet de loi fédéral ne peut «qu’aggraver la situation»

Par Caroline Plante, la Presse canadienne, Le Droit, le 26 avril 2019
Le projet de loi C-69 resserrant les évaluations environnementales au pays crée «de nouvelles pommes de discorde», affirme sans détour le ministre québécois de l’Environnement.

Benoit Charette ne va pas cependant jusqu’à exiger le retrait de cette controversée pièce législative, qui confierait l’évaluation de projets à une nouvelle entité, l’Agence canadienne d’évaluation d’impact.

(…)Selon le gouvernement du Québec, le projet de loi C-69 ne peut «qu’aggraver la situation» en créant des «dédoublements, alourdissements administratifs et allongements des délais pour les initiateurs de projets».

https://www.ledroit.com/actualites/politique/evaluations-environnementales-le-projet-de-loi-federal-ne-peut-quaggraver-la-situation-1d1e3630d99838a52ceab4acf732beb9

Inondations: «On entre dans une zone inconnue», dit le maire de Gatineau [VIDÉO]

Par Justine Mercier, Louis-Denis Ebacher et Julien Paquette, Le Droit, le 26 avril 2019
«Les prochaines semaines vont être longues et difficiles», a laissé tomber vendredi le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, en affirmant que les niveaux les plus élevés de la crue de 2017 seront dépassés «partout sur le territoire».

Ces pointes hors du commun devraient survenir «d’ici ou lundi ou mardi», a fait savoir le maire Pedneaud-Jobin lors d’un point de presse en fin d’avant-midi, vendredi.

«On entre donc dans une zone qui est inconnue, a-t-il précisé. Ce qu’on va vivre dans les prochaines semaines, on ne l’a jamais vécu.»

https://www.ledroit.com/actualites/crue-printaniere-2019/inondations-on-entre-dans-une-zone-inconnue-dit-le-maire-de-gatineau-video-73e16d58944f0bf576492b518ddcff2d