Les eaux des profondeurs du golfe de plus en plus chaudes

Par ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 11 janvier 2018

L’Institut Maurice-Lamontagne a dévoilé aujourd’hui les principales données déterminant l’état du Saint-Laurent. Comme à pareille date l’an dernier, elles révèlent entre autres choses que les eaux des profondeurs du golfe n’ont jamais été aussi chaudes et que la crue printanière du fleuve a été la plus forte depuis près de 45 ans. Nous recevons le chercheur en océanographie physique à l’IML, Peter Galbraith.

En 2017, la température des eaux profondes du golfe du Saint-Laurent a été la plus chaude en plus de 100 ans. C’est un des constats présentés, ce matin, par Pêches et Océans Canada, lors du dévoilement des conditions océanographiques qui ont prévalu dans le golfe en 2017. Le chercheur en océanographie physique à Pêches et Océans Canada, Peter Galbraith, note aussi que la crue printanière a été la plus forte depuis 1974. Parmi les autres faits saillants, la température de surface de l’eau s’est élevée au-dessus de la moyenne des trente dernières années, sans toutefois battre de record. Le couvert de glace a aussi été le sixième plus mince en près de 50 ans. Les données présentées ont été colligées dans le cadre du Programmes de monitorage de la zone Atlantique.

http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-monde-aujourdhui/segments/entrevue/54310/iml-etat-fleuve-saint-laurent-profondeurs-golfe

Publicités