Quand l’arbre s’incline…

Par Louis-Denis Ebacher, Le Droit, le 17 novembre 2017
Les crues printanières historiques et les inondations automnales de 2017 en Outaouais ont laissé des cicatrices innombrables.

L’eau a fait des ravages dans les sous-sols, forcé l’évacuation de centaines de victimes, et provoqué l’affaissement de dizaines de routes. On a parlé de l’eau, mais bien peu de la terre. Le dégel (trop) rapide au printemps, et les pluies abondantes, qui ont forcé l’état d’urgence dans les campagnes outaouaises, cet automne, imposent un problème supplémentaire à celui de l’eau : le risque de glissements de terrain en milieu escarpé, et d’affaissements des plaines, sur les basses terres du Saint-Laurent. Le monde

politique aborde aujourd’hui le thème des changements climatiques avec moins de timidité, alors que la communauté scientifique les observe pourtant depuis des années.

https://www.ledroit.com/actualites/quand-larbre-sincline-dc0c0638c58ceeafbaeb2eca7166e172