L’équivalent d’un mois de pluie en une seule journée | ICI.Radio-Canada.ca

Par ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 25 juillet 2017

Il est tombé beaucoup, beaucoup de pluie lundi dans la région de la capitale nationale. Très exactement 79 mm, soit l’équivalent de tout un mois de juillet normal.

Si la tendance se maintient, 2017 sera une année record dans la région. Pour l’ensemble du mois de juillet, il est tombé 245,6 mm de pluie, à 5 mm à peine du record historique pour le secteur.

(…) Mais qu’est-ce qui explique autant de pluie? Difficile à dire explique Peter Kimbell d’Environnement Canada.

« On a tendance à toujours vouloir expliquer ça avec les changements climatiques, sauf que l’été dernier était plus chaud avec beaucoup moins de précipitations. Cet été on a des températures plus près des normales avec beaucoup plus de précipitations, donc c’est difficile de trouver des raisons qui sont vraiment bonnes », répond le météorologue.

Source : L’équivalent d’un mois de pluie en une seule journée | ICI.Radio-Canada.ca

Lien rapide de la STO vers l’ouest: rien avant septembre | Mathieu Bélanger | Ville de Gatineau

Par Mathieu Bélanger, Le Droit, le 24 juillet 2017

Les Gatinois ne connaîtront pas les conclusions et les recommandations de la Société de transport de l’Outaouais (STO) concernant le futur lien rapide vers l’ouest avant septembre prochain.

La directrice des communications de la STO, Renée Lafrenière, indique que le choix du tracé et de la technologie pour desservir l’ouest de la ville de Gatineau sont actuellement présentés aux différents partenaires politiques et financiers du transporteur public. « Une fois cette démarche terminée, les recommandations, les conclusions de l’étude et le rapport de la consultation seront rendus publics, dit-elle. On s’attend à pouvoir présenter tout ça publiquement quelque part au mois de septembre. »

Source : Lien rapide de la STO vers l’ouest: rien avant septembre | Mathieu Bélanger | Ville de Gatineau

Des éoliennes dès 2018 | Martin Brunette | Est ontarien

Par Martin Brunette, Le Droit, le 24 juillet 2017

La municipalité de la Nation pourrait accueillir des éoliennes à la fin de 2018. C’est l’échéancier qu’a présenté Lucas Reindler, gestionnaire du projet de parc éolien Champs de L’Est de la compagnie Renewable Energy Systems (RES).

Rappelons qu’en mars 2016, RES a obtenu l’approbation dans le cadre du Programme d’approvisionnement de grands projets d’énergie renouvelable de l’Ontario pour son projet de parc éolien principalement situé dans le village de Saint-Bernardin. L’entreprise prévoit installer neuf éoliennes dans le secteur.

« Au départ, on envisageait jusqu’à 15 éoliennes, mais avec les progrès technologiques nous avons pu minimiser le nombre de tours en augmentant entre autres leur hauteur », a précisé Lucas Reingler. Les tours qui devaient mesurer 120 mètres de hauteur devraient désormais atteindre une hauteur de 130 mètres. Le projet fournira jusqu’à 32 mégawatts de puissance pouvant alimenter 10 000 foyers selon les données fournies par l’entreprise.

Source : Des éoliennes dès 2018 | Martin Brunette | Est ontarien

Près de 32 M$ pour remplacer des conduites d’eau à Ottawa | Daniel LeBlanc | Ville d’Ottawa

Par Daniel Leblanc, Le Droit, le 25 juillet 2017

La Ville d’Ottawa pourra aller de l’avant avec 21 nouveaux projets d’infrastructures d’eau potable et de traitement d’eaux usées dont le coût total frôle les 32 millions $ grâce à la seconde phase d’une entente tripartite entre la municipalité et les gouvernements fédéral et provincial.

Le secteur Vanier, où le réseau d’aqueduc est vieillissant à plusieurs endroits, bénéficiera d’une part substantielle des investissements annoncés mardi. Le plus important projet, pour lequel la facture atteint 4,7 millions $, consiste d’ailleurs à remplacer l’ensemble des conduites d’eau et d’égout d’une dizaine de rues dont Lavergne, Joliet et Ste-Cecile, au sud de l’avenue Beechwood.

Source : Près de 32 M$ pour remplacer des conduites d’eau à Ottawa | Daniel LeBlanc | Ville d’Ottawa

Une amende de 275 000 $ pour une entreprise de construction d’Ottawa | ICI.Radio-Canada.ca

Par ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 22 juillet 2017

Le ministère ontarien de l’Environnement indique que l’entreprise a été reconnue coupable, en juin, de quatre infractions en vertu de la Loi sur les ressources en eau de l’Ontario.

L’entreprise installait des conduites d’eau de ruissellement dans le quartier Blackstone du secteur Kanata quand des inspecteurs du ministère ont observé qu’une quantité excessive de sédiments se déversaient dans le canal Monahan.

Les inspecteurs ont également remarqué que les mesures prises pour limiter l’érosion et contrôler les sédiments n’étaient pas suffisantes et que celles-ci ne correspondaient pas au plan approuvé par le gouvernement ontarien.

Source : Une amende de 275 000 $ pour une entreprise de construction d’Ottawa | ICI.Radio-Canada.ca

La destruction des petits marais : un danger pour la santé des Grands Lacs | ICI.Radio-Canada.ca

Par Fannie Bussières McNicoll, ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 23 juillet 2017

Une étude de l’Université de Waterloo conclut que les milieux humides de petite taille sont cruciaux pour éliminer les nutriments qui accélèrent la prolifération des algues nuisibles dans les lacs. Les chercheurs exhortent les décideurs à mieux protéger ces terrains afin d’éviter des crises de santé publique liées à la mauvaise qualité de l’eau et la mauvaise santé de l’écosystème des Grands Lacs.

Les chercheurs ont étudié plus de 350 terres humides à travers le monde pour évaluer leur effet sur la capture des nutriments issus des engrais répandus sur les terres agricoles. Ils ont découvert que les terres humides de petite superficie étaient plus efficaces que les grandes pour jouer ce rôle de filtration.

Source : La destruction des petits marais : un danger pour la santé des Grands Lacs | ICI.Radio-Canada.ca

Pesticides: le projet de règlement sème la colère chez des producteurs | Michel Saba | Actualité économique

Par Michel Saba, Le Droit, le 23 juillet 2017

Les producteurs de grains ne digèrent pas le projet de règlement québécois sur les pesticides annoncé mercredi s’inscrivant dans la Stratégie québécoise sur les pesticides 2015-2018.

Le gouvernement compte interdire l’utilisation à des fins agricoles de cinq pesticides qui sont le plus à risque sauf si celle-ci est justifiée au préalable par un agronome. Un projet de règlement a été publié dans la Gazette officielle du Québec, le 19 juillet. Son texte pourrait être édicté à l’expiration d’un délai de 45 jours à compter de cette publication.

Parmi les pesticides qui seraient interdits, trois appartiennent à la famille des néonicotinoïdes, associés au déclin des colonies d’abeilles.

Source : Pesticides: le projet de règlement sème la colère chez des producteurs | Michel Saba | Actualité économique