Plus d’un demi-million de dollars pour une piste cyclable à Gatineau | ICI.Radio-Canada.ca

Par ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 30 octobre 2015

Québec octroie une enveloppe de 536 428 $ pour la réalisation d’une piste de 1,6 km dans la portion ouest de la rue Jacques-Cartier, secteur Gatineau.

Le projet consiste en la construction d’une piste multifonctionnelle en site propre, au bénéfice des cyclistes et des piétons.

L’amélioration de l’infrastructure cyclable dans ce secteur, qui fait partie du réseau de la Route verte, permettra de bonifier l’offre destinée aux deux-roues dans la Ville de Gatineau.

Source : Plus d’un demi-million de dollars pour une piste cyclable à Gatineau | ICI.Radio-Canada.ca

Quoi faire avec les feuilles mortes? Trois options environnementales | ICI.Radio-Canada.ca

Par Marie-Lou St-Onge, ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 30 octobre

1-Laissez les feuilles mortes sur votre terrain

Cette première option est la plus simple et celle qui demande le moins de travail. Plusieurs espèces de vers, papillons (au stade de larves) et bactéries vivent sous les feuilles à l’automne et pendant l’hiver.

Sachez aussi que certains petits animaux – comme les crapauds, grenouilles et salamandres – utilisent les feuilles mortes pour se cacher. Laisser les feuilles sur votre terrain aidera donc à augmenter la biodiversité en plus de produire un engrais naturel.

Source : Quoi faire avec les feuilles mortes? Trois options environnementales | ICI.Radio-Canada.ca

Légère hausse de tarifs à la STO | Sylvie Branch | Ville de Gatineau

Par Sylvie Branch, Le Droit, le 30 octobre 2015

Les clients de la Société de transports de l’Outaouais (STO) devront débourser plus afin de prendre l’autobus s’ils sont détenteurs d’un abonnement mensuel ou s’ils paient à l’aide de billets, dès janvier prochain.La grille tarifaire a été présentée jeudi soir.

La hausse moyenne de 1% – la plus modeste depuis 2002 – varie de 5 sous à 1$ de plus.

Source : Légère hausse de tarifs à la STO | Sylvie Branch | Ville de Gatineau

Vivre sans plastique : un modèle d’affaires, une philosophie de vie | ICI.Radio-Canada.ca

Par Karine Lacoste, ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 29 octobre 2015

Ayant tous deux fait carrière dans la fonction publique fédérale, le couple d’entrepreneurs a lancé sa boutique de produits en ligne en 2006.

C’est d’abord par souci pour la santé de leur fils, Jyoti, qu’ils se sont mis à la recherche de produits sans plastique, à une époque où les dangers du bisphénol A (BPA) et de certaines composantes du plastique faisaient l’objet d’articles dans des revues scientifiques.

À défaut d’en trouver facilement à proximité (certains produits devaient être importés de Thaïlande), ils ont décidé de lancer leur propre entreprise spécialisée.

Source : Vivre sans plastique : un modèle d’affaires, une philosophie de vie | ICI.Radio-Canada.ca

En guerre contre les ampoules DEL blanches | Mathieu Bélanger | Ville de Gatineau

Par Mathieu Bélanger, Le Droit, le 29 octobre 2015

Une résidente de Sherbrooke, Manon Bouchard, part en guerre contre les ampoules DEL blanches. Elle vient de lancer une pétition pour sensibiliser les élus municipaux aux risques potentiels sur la santé de ce type d’éclairage et pour forcer le gouvernement à adapter sa réglementation en conséquence.

La pétition hébergée par le site http://www.change.org a été lancée il y a deux semaines et compte jusqu’à maintenant un peu plus de 900 signatures. Mme Bouchard est astronome amateure. Elle se désole qu’ici comme ailleurs dans le monde, la pollution lumineuse augmente de 6% par année. Les dômes lumineux causés par l’utilisation grandissante des ampoules DEL blanches font disparaître, petit à petit, le ciel étoilé.

Source : En guerre contre les ampoules DEL blanches | Mathieu Bélanger | Ville de Gatineau

Unique FM | Actualités | Un an à La Nation

Par Jean-Marc Dufresne, Unique FM, le 27 octobre 2015

La municipalité de La Nation déplore le manque de relève dans l’administration publique. Selon le maire François St-Amour, la municipalité a peine à combler des postes déjà vacants ou sur le point de l’être en raison du manque d’intérêt des jeunes.

La première année du nouveau mandat au pouvoir du conseil de La Nation n’a pas été de tout repos. La municipalité a défrayé la manchette dans les dossiers des éoliennes, de l’usine d’asphalte et de la garderie Les p’tits cœurs. D’autres projets sont sur la table pour la prochaine année.

Source : Unique FM | Actualités | Un an à La Nation