Taxe carbone: une autre défaite pour Doug Ford

Par Émilie Pelletier, Le Droit, le 25 mars 2021

La décision de la Cour suprême de rejeter le recours de l’Ontario, de l’Alberta et de la Saskatchewan en affirmant que la tarification fédérale sur le carbone est constitutionnelle représente une défaite de plus pour le premier ministre ontarien Doug Ford.

Le gouvernement ontarien a dépensé 30 millions $ pour s’opposer à la taxe carbone du gouvernement fédéral de Justin Trudeau, qui force les provinces qui ne prévoient pas de plan de tarification du carbone à payer le prix. 

(…)Cette défaite pour le premier ministre Ford survient quelque 200 jours après sa perte humiliante contre l’Association canadienne des libertés civiles au sujet de ses autocollants contre la taxe carbone.

Plus de rues piétonnes et de pistes cyclables, recommande un rapport

Par Philippe Teisceira-Lessard, La Presse, le 17 mars 2021

Selon nos informations, l’administration Plante compte utiliser le document pour soutenir l’annonce de ses mesures estivales destinées au centre-ville, jeudi, notamment la fermeture de rues à la circulation automobile.

Le rapport, rédigé par la grande firme de consultants PwC, explique que le cœur économique de Montréal est particulièrement exposé aux effets dévastateurs indirects de la COVID-19. C’est que beaucoup des industries qui s’y trouvent peuvent facilement basculer vers le télétravail, les gens qui y travaillent ont souvent des temps de déplacement longs et le tourisme y occupe une place importante. L’importance de ses universités — passées à l’enseignement à distance — et du secteur culturel met aussi le centre-ville montréalais dans une situation difficile.

(…)« Dans l’immédiat », les consultants proposent de « donner la priorité à la transformation des rues et des chaussées existantes en favorisant leur piétonnisation, à la fois pour la période de rétablissement immédiate et la période post-COVID-19, à titre de mesures permanentes » et d’augmenter « l’offre de voies cyclables en tenant compte de la sécurité et du bien-être des piétons ».

https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2021-03-17/centre-ville-de-montreal/plus-de-rues-pietonnes-et-de-pistes-cyclables-recommande-un-rapport.php

La lutte contre le réchauf­fe­ment clima­tique se pour­suit

Par Thelma Grundisch, La Rotonde, le 8 février 2021

L’Uni­ver­sité d’Ot­tawa (U d’O) a publié, le 25 janvier dernier, un nouveau rapport reve­nant sur les mesures prises par l’éta­blis­se­ment depuis un an pour lutter contre le réchauf­fe­ment clima­tique. La ques­tion de l’édu­ca­tion, le budget, les rela­tions externes et la dura­bi­lité du campus y sont notam­ment abor­dés. 

Après avoir signé l’Enga­ge­ment de Montréal sur le carbone en 2015, et la Charte des univer­si­tés cana­diennes pour des place­ments écores­pon­sables à l’heure des chan­ge­ments clima­tiques en juin 2020, l’Uni­ver­sité réitère, dans ce dossier, son enga­ge­ment dans la lutte pour la protec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. 

(…)La volonté de mettre en place des infra­struc­tures moins polluantes est donc la prio­rité du Bureau du déve­lop­pe­ment durable, qui a annoncé vouloir réduire de 100 % ses émis­sions de gaz à effet de serre d’ici 2040. C’est un projet ambi­tieux, estime Raus­seo, mais c’est aussi selon lui la meilleure façon de faire avan­cer les choses. « Le déve­lop­pe­ment durable n’est pas une desti­na­tion, mais une trajec­toire », souligne-t-il, avant d’ajou­ter qu’il est essen­tiel de toujours essayer d’al­ler plus loin.

Mais si de beaux efforts ont été faits, affirme Dionne, le campus reste tout de même très bétonné, et devrait entre­prendre plus d’ini­tia­tives de verdis­se­ment. Elle suggère notam­ment la décen­tra­li­sa­tion du campus dans des espaces verts, tels que le parc de la Gati­neau, comme un moyen d’at­teindre l’objec­tif de campus vert mentionné dans le rapport. 

Ottawa ouvre la porte au financement du tramway de Gatineau

Par Mathieu Bélanger, Le Droit, le 10 février 2021

Le gouvernement fédéral vient d’ouvrir une grande porte qui pourrait permettre le financement du tramway de Gatineau. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé, mercredi matin, un nouvel investissement de 14,9 milliards $ sur huit ans en transport en commun qui permettrait de sortir du cul-de-sac dans lequel la Ville de Gatineau se trouvait pour boucler le budget de son projet. 

«C’est l’annonce qu’on attendait pour Gatineau, a indiqué au Droit le député fédéral de Hull-Aylmer, Greg Fergus. Pour financer le tramway de Gatineau, il fallait être en mesure de sortir des critères stricts des programmes de financement déjà en place et l’investissement annoncé ce matin est clairement une porte qui s’ouvre pour cette possibilité-là. Je suis ravi de cette annonce.»

La Ville de Gatineau tente depuis plusieurs mois de trouver une façon d’obtenir la part du gouvernement fédéral pour son projet de tramway. Les critères des programmes existants étaient toutefois basés sur la population et l’achalandage. À ce chapitre, Gatineau n’était pas en mesure de répondre aux exigences fixées par le fédéral.

ttps://www.ledroit.com/actualites/gatineau/ottawa-ouvre-la-porte-au-financement-du-tramway-de-gatineau-a1f773b537be286d6d06b22748d01d81?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Le+r%C3%A9sum%C3%A9+du+soir+%3A+La+crise+du+logement+%C3%A0+Gatineau+r%C3%A9sonnera+jusqu%27%C3%A0+l%27ONU

Du fermier au citadin: la pandémie accélère l’agriculture soutenue par la communauté

Par Alex Chiche et Ugo Lachapelle, Le Droit, le 31 janvier 2021

Déjà, il y a un an, la FAO (Food and Agricultural Organisation) s’inquiétait d’un bouleversement de la chaîne alimentaire mondiale en raison de cette pandémie. Au Québec, la dépendance aux importations, particulièrement celles des États-Unis, pose un vrai enjeu de sécurité alimentaire.

Selon les sources, c’est entre 35 % et la moitié des produits consommés au Québec qui proviennent d’ici. Le gouvernement en appelle à la responsabilité des consommateurs pour encourager le local; notamment au travers de l’initiative du panier bleu.

Les petits maraîchers n’ont pas attendu le coup de sifflet du gouvernement pour travailler vers l’autonomie alimentaire. Et cette année plus que jamais, leur engagement a été couronné de succès. Le Réseau des Fermiers de Famille (RFF), qui vend des paniers directement aux consommateurs, a bénéficié d’une augmentation de 94 % de ses abonnements cette année. Un phénomène que l’on retrouve aussi aux États-Unis.

https://www.ledroit.com/actualites/le-fil-groupe-capitales-medias/du-fermier-au-citadin-la-pandemie-accelere-lagriculture-soutenue-par-la-communaute-1d7f6cacd54b31d79bfd63fedce661fe

Nouveau sentier aux plaines LeBreton en 2021?

Par Unique FM, le 22 janvier 2021

La Commission de la capitale nationale (CCN) annonce qu’elle compte aménager un nouveau sentier aux plaines LeBreton en 2021.

Ce sentier reliera les stations de l’O-Train Pimisi et Bayview et se rendra jusqu’au Sentier de la capitale, qui longe la rivière des Outaouais.  

 Ce nouveau sentier polyvalent se divisera en deux tronçons s’étendant sur 1 kilomètre en tout.

Jusqu’au 12 février 2021, le public est invité à donner son avis sur ce projet en remplissant un questionnaire en ligne.  

https://uniquefm.ca/infos-unique/nouveau-sentier-aux-plaines-lebreton-en-2021-29230

La STO compte augmenter son offre de service fin mars

Par ICI Radio Canada Ottawa-Gatineau, le 28 janvier 2021

Dans l’anticipation d’un relâchement des mesures sanitaires ce printemps, la Société de transport de l’Outaouais (STO) planifie bonifier son offre de service se rapprochant de ce qui était offert avant le début de la pandémie.

Dès le 29 mars, on va passer du service d’hiver au service de printemps. On va passer de 82% à 94% de l’offre complète, ce qui implique le retour de 34 chauffeurs mis à pied de façon temporaire l’été dernier, a annoncé la présidente du conseil d’administration de la STO

Myriam Nadeau lors d’une rencontre virtuelle jeudi soir. 

S’appuyant sur la baisse des cas de COVID-19 dans la région ainsi que le début de la vaccination, la société de transport prévoit qu’il y aura une hausse de l’achalandage.

Toutefois avec le télétravail bien établi pour de nombreux usagers et ce pour encore plusieurs mois, les membres du conseil d’administration admettent que les taux d’achalandage ne vont pas atteindre des niveaux pré pandémiques tout de suite.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1766810/sto-covid-pandemie-autobus-deficit-gatineau-ca-janvier

Démocratiser le vélo comme moyen de transport

Par Claudia Blais-Thompson, Le Droit, le 24 janvier 2021

« Faire du neuf avec du vieux » ; voilà l’un des objectifs de la nouvelle coopérative de solidarité gatinoise, Rack à Bécik, qui se donne la mission de démocratiser l’utilisation du vélo comme moyen de transport.

Le Rack à Bécik a comme ambition de démarginaliser le vélo comme transport pour mieux l’intégrer au paysage urbain. Pour populariser la pratique, la coopérative de solidarité souhaite profiter de l’engouement marqué pour les activités extérieures depuis le début de la pandémie.

« Le vélo est toujours perçu comme un loisir, croit la présidente de Rack à Bécik, coop de solidarité, Sophie Dorion-Boisvert. On pourrait parler du vélo comme un moyen de transport, surtout quand on parle de transition écologique et de repenser les villes. On veut profiter du momentum qui va sûrement revenir au printemps. »

« L’atelier est un prétexte pour développer un lieu de rencontres dans le centre-ville, poursuit Mme Dorion-Boisvert. On veut créer un sentiment d’appartenance. […] L’objectif est d’avoir un atelier pour travailler sur notre vélo. On peut être un débutant et apprendre à changer un pneu ou être un expert et construire un vélo de A à Z ou même le modifier. C’est faire du neuf avec du vieux.»

Gatineau, ville vélo?

Le Rack à Bécik se réjouit des nombreux kilomètres de pistes cyclables accessibles à Gatineau et dans le parc de la Gatineau. Toutefois, si la ville veut se vanter de détenir le titre d’une ville vélo, Mme Dorion-Boisvert pense qu’il y a encore beaucoup de pain sur la planche pour les décideurs.

Une coalition en faveur du tramway de Gatineau voit le jour

Par Mathieu Bélanger, Le Droit, le 19 janvier 2021

Plusieurs organisations gatinoises, mais aussi panquébécoises ont décidé d’unir leurs forces, mardi, en lançant une coalition pour appuyer le projet de tramway devant desservir l’ouest de Gatineau.

L’objectif sera de rappeler, notamment au gouvernement fédéral dont la confirmation du financement se fait toujours attendre, l’importance que revêt cette infrastructure de transport pour relier l’ensemble métropolitain que représente le coeur de la région de la capitale fédérale.  

La Coalition s’allier pour le tramway est pour l’instant formée des organismes MOBI-O, Vision centre-ville, le Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO) et Vivre en ville. Alors que la possibilité d’élections plane au fédéral, qu’une campagne électorale débutera dans les prochains mois au palier municipal et que des discussions budgétaires s’amorceront tant à Québec qu’à Ottawa dans quelques semaines, le contexte était bien choisi pour une telle opération, selon les représentants de la coalition.P

Un temps des Fêtes vert… sous la neige

Par Maissa Zemni, L’Orléanais, le 8 décembre 2020

La période des Fêtes avance à grands pas. Chaque année, les Canadiens et Canadiennes dépensent environ 1 593 $ en épicerie, cadeaux, etc.

Cette année, je vous mets au défi de passer un temps des Fêtes vert, mais avec de la neige. Comment? C’est simple, un temps des Fêtes écologique!

Un tel temps des Fêtes n’est pas synonyme d’absence de décorations ou de cadeaux. Au contraire! Voici des cadeaux écologiques abordables et des décorations réutilisables!

Tout d’abord, parlons de sapins; chaque année, des milliers de familles décorent leur sapin. Je vous propose donc d’acheter un sapin naturel. Ce dernier se décompose en entier après son utilisation, et dégage une magnifique odeur boisée!

Ce n’est pas tout, si vous ne pensez pas acheter un sapin cette année, vous pouvez toujours utiliser votre créativité! Voici quelques idées pour un sapin unique et écolo : il peut s’agir d’un sapin conçu à partir de livres, de photos, de bouteilles, de bois, et plus encore! Alors, je vous propose une activité familiale cette année, c’est-à-dire la fabrication de votre propre sapin écolo!

http://www.orleansonline.ca/Orleanais/pages/OE2020120801_GL.htm