Jacques Gréber et sa vision d’une ville propre

Par Paul Gaboury, Le Droit, le 11 novembre 2018

Chaque semaine, Le Droit vous fait découvrir un personnage qui se cache derrière le nom d’une rue, d’un parc, d’une école ou d’un édifice, l’appellation d’une ville ou d’une institution d’ici, de façon à découvrir l’histoire de la région. Aujourd’hui : l’architecte-urbaniste français Jacques Gréber.

L’aménagement de la grande région d’Ottawa-Gatineau est encore aujourd’hui marqué par la vision de l’architecte et urbaniste français Jacques Gréber, honoré par la ville de Gatineau en donnant son nom à une des principales artères commerciales.

(…)La vision de Gréber mènera aussi à l’assainissement des eaux avec la construction d’usines d’épuration à la fin des années 1950, mais aussi à un grand ménage dans le secteur des plaines LeBreton, « où les habitations étaient considérées insalubres par les autorités, en plus d’être surpeuplées », selon les archives de la ville d’Ottawa. En 1962, plus de 154 acres sont expropriées par la CCN. Ce vaste terrain restera inoccupé jusqu’à ce qu’on y construise le nouveau Musée canadien de la guerre.

https://www.ledroit.com/chroniques/notre-histoire/jacques-greber-et-sa-vision-dune-ville-propre-63f9bf41e6aa87ec53b7203256e897d5

Publicités

Shawn Menard, l’élu prêt à débattre

Par Sylvie Branch, Le Droit, le 9 novembre 2018

C’est le désir d’apporter du changement pour les résidents du quartier Capitale, mais aussi à l’hôtel de ville, qui a poussé Shawn Menard à se lancer en politique municipale. Le nouveau conseiller a remporté l’élection dans une lutte serrée le 22 octobre dernier.

(…)Le père de famille connaît bien l’appareil municipal. Il a été vice-président du comité consultatif sur les piétons et le transport en commun à la Ville d’Ottawa.

Il cumule plusieurs années d’expérience au sein de différentes associations communautaires en plus d’avoir travaillé au sein de la fonction publique fédérale.

 

https://www.ledroit.com/actualites/ottawa/shawn-menard-lelu-pret-a-debattre-c285b4744d14ba213e8589c7ac4888e1

Mobilisation pour le climat à Ottawa

Par Julien Paquette, Le Droit, le 10 novembre 2018

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées sous la neige sur la colline parlementaire samedi après-midi pour insister sur l’urgence d’agir contre les changements climatiques.

La manifestation était organisée au même moment qu’une mobilisation dans plusieurs villes québécoises, dont Montréal et Québec, mais aussi à Rimouski, Cacouna et Val-David.

À l’origine de ces manifestations, on retrouve le collectif «La Planète s’invite au Parlement», formé durant les dernières élections provinciales au Québec.

https://www.ledroit.com/actualites/societe/mobilisation-pour-le-climat-a-ottawa-9ad210927cfffd3e062430ac10e1c841

La minière Canada Carbon va suspendre sa poursuite contre Grenville-sur-la-Rouge

Par Thomas Gerbert, ICI Radio-Canada Ottawa Gatineau, le 8 novembre 2018

La compagnie Canada Carbon met de l’eau dans son vin et annonce son intention de suspendre la poursuite de 96 millions de dollars intentée contre Grenville-sur-la-Rouge. Mais la petite municipalité des Basses-Laurentides compte bien obtenir le rejet pur et simple de l’action en justice, qu’elle qualifie d’abusive.

Une manifestation de citoyens et de groupes écologistes aura lieu vendredi matin, devant le palais de justice de Saint-Jérôme, juste avant que le tribunal entende pour la première fois la demande de Grenville-sur-la-Rouge.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1134858/poursuite-suspension-palais-justine-saint-jerome-cour-superieure-laurentides-abusive

Un meilleur traitement des déchets radioactifs

Par Ginette Charbonneau et Gilles Provost, Le Droit, le 6 novembre 2018

À Amarjeet Sohi, Ministre des Ressources naturelles,

La gestion incomplète et temporaire des déchets radioactifs au Canada a déjà des conséquences désastreuses. Nous réclamons des solutions sécuritaires et conformes aux normes internationales pour les entreposer à long terme. Nous apprécions que vous preniez le temps de lire cette lettre qui résume notre opinion de citoyens responsables. Nous aimerions faire confiance à votre ministère pour redresser la situation.

Selon les données publiées dans le rapport Inventaire des déchets nucléaires au Canada en 2016 publié par Ressources naturelles Canada, il y avait 33 155 m3 de déchets nucléaires de moyenne activité dans tout le Canada.

https://www.ledroit.com/la-vitrine/a-votre-tour/un-meilleur-traitement-des-dechets-radioactifs-6a7b06b30265f7fa61016b83d8f4f376

Marché By: la Ville veut connaître l’opinion des citoyens

Par Sylvie Branch, Le Droit, le 8 novembre 2018

La Ville d’Ottawa va à la rencontre des citoyens afin de revitaliser le marché By et d’entendre leur opinion et leur vision. L’objectif est de créer un plan d’ici le printemps 2020.

Des rencontres individuelles ont eu lieu dans le marché By, jeudi. Les Ottaviens ont eu la chance de discuter avec des membres de l’équipe de conception. La municipalité veut développer une vision pour le marché, y compris les rues, les trottoirs, les parcs et les places publiques.

« Le marché By, c’est un endroit significatif au niveau du patrimoine et de la culture. C’est une destination reconnue. On veut trouver un équilibre entre les gens qui y habitent, les producteurs qui y vendent leurs fruits et légumes et les propriétaires d’entreprises », explique Kim Copeland, de l’équipe de design urbain à la Ville.

https://www.ledroit.com/actualites/ottawa/marche-by-la-ville-veut-connaitre-lopinion-des-citoyens-5b8d6991c7f6c164fd22b73d2aca8fee

Pollution: des juristes québécois veulent poursuivre le Canada

Par Alexandre Shields, Le Devoir, le 1er novembre 2018

Dans la foulée des multiples actions en justice intentées dans différents pays pour forcer les gouvernements à mettre en place des mesures ambitieuses de lutte contre les changements climatiques, des juristes québécois espèrent lancer ici une procédure similaire, a appris Le Devoir. Leur démarche, jugée plausible par des experts du droit environnemental, pourrait cibler directement le plan climatique canadien, jugé insuffisant pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris.

« Nous sommes au début du processus », souligne d’entrée de jeu le juriste Richard Langelier, membre du « petit collectif » mis sur pied pour élaborer le plan d’action d’une démarche qui risque de s’avérer complexe. « Il y a beaucoup de travail à faire, mais nous croyons être en mesure d’arriver avec un plan de match d’ici le mois de décembre. C’est notre objectif », ajoute-t-il.

(…)Professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, David Robitaille estime que le recours aux dispositions de la Charte canadienne des droits et libertés serait possible, mais que la démonstration sera complexe. « En parvenant à démontrer empiriquement, c’est-à-dire preuve scientifique à l’appui, que les changements climatiques ont déjà un impact suffisamment grave sur les Canadiens, un tel processus est envisageable. Tout réside dans la preuve qui sera déposée devant le tribunal », explique-t-il.

https://www.ledevoir.com/societe/environnement/540290/pollution-des-juristes-quebecois-veulent-poursuivre-le-canada